Close

Médine aux journées d’été d’EELV : le ministre Roland Lescure annule sa venue

Le ministre de l’industrie Roland Lescure a annoncé samedi 12 août qu’il renonçait à se rendre aux journées d’été d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) en raison de la présence du rappeur Médine. L’artiste a publié jeudi un message sur X (anciennement Twitter) que le membre du gouvernement juge de « nature antisémite ».

« Son dernier tweet sur Rachel Khan est sans aucune ambiguïté de nature antisémite. Donc une seule décision s’imposait : ne pas y aller », déclare-t-il dans un entretien au Parisien, à propos de ce message adressé à l’artiste et essayiste Rachel Khan, juive et petite-fille de déporté. Le rappeur traitait celle-ci de « resKHANpée », la décrivait comme une personne « dérivant chez les social traîtres et bouffant au sens propre à la table de l’extrême-droite ».

Il avait ensuite posté un deuxième message dans lequel il s’excusait. « C’est trop facile. Il joue avec les limites, il joue avec l’ambiguïté, puis, finalement, il fait machine arrière », tranche le ministre. Féru de débats avec des opposants au macronisme, Roland Lescure critique également la position de la secrétaire nationale des écologistes, Marine Tondelier, qui a maintenu l’invitation du rappeur à un débat le 24 août au Havre intitulé « la force de la culture face à la culture de la force ».

« Ce qui me conduit à annuler ma présence, c’est justement que Marine Tondelier, qui se dit cheffe d’un parti républicain, a décidé, malgré ce tweet, de maintenir son invitation », explique-t-il. « Moi, je suis prêt à parler avec tout le monde à condition que l’on respecte la loi et la décence minimale », ajoute le ministre. Egalement invité, l’ancien premier ministre Edouard Philippe, maire du Havre, n’a pas pris position.

« Invitation indigne »

Avant lui, un autre membre de l’exécutif, Clément Beaune, ministre des transports, a demandé vendredi à La France insoumise (LFI) et EELV de prendre leurs distances avec l’invité phare de leurs prochaines universités d’été.

« Je combattrai toujours l’extrême droite. Vous en faites précisément le jeu avec cette invitation indigne », a dit Clément Beaune à l’adresse de LFI et de la cheffe du parti écologiste, Marine Tondelier. « Il est temps de revenir à la raison », a ajouté le ministre sur X (Twitter), qualifiant d’« abject » un des derniers messages du rappeur sur le même réseau.

Accusés par la Licra d’« ambiguïtés trop récurrentes » sur l’antisémitisme, les Verts insistent sur l’importance de maintenir le dialogue avec tout le monde. « La question de la lutte contre les intolérances (…) passe forcément par des gens qui ne savaient pas et qui ouvrent les yeux, qui se déconstruisent, se conscientisent, qui reconnaissent des erreurs passées, qui avancent », a soutenu Mme Tondelier vendredi auprès de l’Agence France-Presse, assurant avoir des « échanges assez francs » avec le rappeur.

Celui qui a grandi au Havre s’est toujours défendu d’être antisémite ou d’avoir des liens avec l’islamisme, sans pour autant revenir sur ses gestes ou ses déclarations les plus critiquées. Dans l’une de ses dernières interviews, avec la revue anticapitaliste Ballast datée du 15 juillet, l’artiste s’oppose à toute forme de discrimination, appelant de ses vœux « la justice sociale », le combat contre « l’extrême droite » et la fin des « mécanismes d’oppression qui frappent à la fois les populations LGBT, les racisés, les féministes ».

Le Monde avec AFP


source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top