Close

L’actrice Piper Laurie, connue notamment pour ses rôles dans « Carrie » et « L’Arnaqueur », est morte à 91 ans

L’actrice Piper Laurie, en 2012, à Los Angeles, en Californie.

Piper Laurie, trois fois nommée aux Oscars, connue notamment pour son rôle dans le film Carrie (1976), de Brian De Palma – elle y joue la mère de l’héroïne interprétée par Sissy Spacek – est morte tôt, samedi 14 octobre, à son domicile de Los Angeles. Elle avait 91 ans.

Arrivée à Hollywood en 1949 sous le nom de Rosetta Jacobs, Piper Laurie – un nouveau nom qu’elle détestait – obtient rapidement un contrat avec Universal-International et une série de rôles principaux avec Ronald Reagan, Rock Hudson et Tony Curtis, entre autres.

Elle fait ses débuts à 17 ans en 1950 dans Louise, dans le rôle de la fille de Ronald Reagan, puis apparaît aux côtés de Francis, la mule parlante, dans Francis aux courses (1951). Elle a tourné plusieurs films avec Tony Curtis – avec lequel elle noue une relation romantique –, dont Le Voleur de Tanger (1951), No Room for the Groom (1952), Le Fils d’Ali Baba (1952) et Les Bolides de l’enfer (1954).

Lassée, elle rompt son contrat de 2 000 dollars par semaine en 1955, jurant qu’elle ne retravaillera plus si on ne lui offre pas un rôle décent. Elle s’installe à New York et se concentre sur la télévision.

Ses prestations lui valent des nominations aux Emmy Awards et ouvrent la voie à un retour au cinéma, notamment dans le rôle salué de la petite amie de Paul Newman dans L’Arnaqueur (1961), pour lequel elle obtient sa première nomination aux Oscars.

« J’étais désenchantée »

Puis elle tourne le dos à la comédie, épouse le critique de cinéma Joseph Morgenstern, a une fille, Ann Grace, et s’installe dans une ferme à Woodstock, dans l’Etat de New York.

Elle a déclaré plus tard que le mouvement des droits civiques et la guerre du Vietnam avaient influencé sa décision de changer de vie. « J’étais désenchantée et à la recherche d’une existence qui aurait plus de sens pour moi », se souvenait-elle, ajoutant qu’elle n’a jamais regretté son déménagement.

C’est lorsqu’elle vient de décider de retourner sur les plateaux de tournage, au début des années 1970, que le réalisateur Brian De Palma la contacte pour jouer la mère de Sissy Spacek dans Carrie, adapté du roman de Stephen King. Le film est un grand succès ; Sissy Spacek et Piper Laurie sont toutes les deux nommées aux Oscars.

Son désir d’être actrice ravivé, Piper Laurie reprend une carrière bien remplie, qui s’étend sur plusieurs décennies. Elle obtient une troisième nomination aux Oscars pour Les Enfants du silence, en 1986. A la télévision, elle est apparue dans des séries, telles que Matlock, Arabesques, Frasier et Twin Peaks, de David Lynch, dans les années 1990 et elle a joué la mère de George Clooney dans Urgences.

Le Monde avec AP

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top