Close

Casino : toutes les autorités de la concurrence ont donné leur accord pour la reprise du distributeur

Le distributeur Casino, en difficulté financière, a fait savoir vendredi 2 février qu’il avait obtenu l’autorisation de l’ensemble des autorités de la concurrence nécessaire à sa reprise. Sa restructuration financière reste désormais soumise à une décision du tribunal de commerce de Paris. Le groupe doit changer de mains à horizon mars ou avril et passer sous le contrôle des milliardaires Daniel Kretinsky et Marc Ladreit de Lacharrière, adossés au fonds d’investissement Attestor.

Le 8 janvier, la Commission européenne avait autorisé la reprise du distributeur français et donné son accord sur les questions de concurrence. Vendredi soir, dans un communiqué, Casino annonce que « la Commission européenne a rendu le 2 février une décision autorisant l’opération, au titre de la réglementation sur les subventions étrangères ».

Le groupe annonce également que les autorités de la concurrence de la Serbie, de la Macédoine du Nord, du Maroc et du Kosovo « ont rendu des décisions autorisant, au titre du contrôle des concentrations, la prise de contrôle du groupe Casino par le consortium dans le cadre de la restructuration financière, étant précisé que le véhicule d’acquisition du consortium sera contrôlé par » la société de Daniel Kretinsky.

Casino précise que l’Autorité luxembourgeoise des assurances a par ailleurs « autorisé le changement de contrôle indirect de Casino RE [filiale de réassurance du groupe] ». Le distributeur « rappelle que la réalisation de sa restructuration financière reste désormais uniquement soumise à l’arrêté des plans de sauvegarde accélérée de Casino, Casino Finance, Distribution Casino France, Casino participations France, Quatrim, Monoprix et Ségisor par le tribunal de commerce de Paris ».

Une audience doit se tenir le 5 février au tribunal de commerce de Paris sur le plan de sauvetage du distributeur, entré fin octobre dans une procédure de sauvegarde accélérée qui court jusqu’à fin février.

Le Monde avec AFP

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top