Close

Guerre Israël-Hamas : l’armée israélienne est entrée dans l’hôpital Nasser à Khan Younès

Des bombardements sur l’hôpital Nasser de Khan Younès ont fait un mort et plusieurs blessés, ont annoncé les autorités de santé de la bande de Gaza, administrées par le Hamas, jeudi 15 février. Des vidéos diffusées en ligne montrent des images de chaos ponctuées de cris et de coups de feu dans des couloirs de la structure hospitalière envahis de poussière et de fumée.

Les forces armées israéliennes ont annoncé avoir pénétré dans l’hôpital situé dans le sud de la bande de Gaza. « Le but de cette opération précise et limitée est d’atteindre les terroristes du Hamas, y compris ceux soupçonnés d’être impliqués dans le massacre du 7 octobre », a déclaré l’armée dans un message publié sur Telegram.

L’armée dit disposer de « renseignements crédibles » selon lesquels le Hamas avait retenu des otages à l’hôpital et que leurs corps pouvaient encore se trouver à l’intérieur. Un porte-parole du Hamas a dénoncé des « mensonges » d’Israël, qui l’accuse régulièrement de se servir des hôpitaux et d’autres structures civiles pour protéger ses combattants.

Lieu de refuge pour des milliers de civils

Les autorités de santé de la bande de Gaza accusent Israël d’avoir forcé l’évacuation des personnes déplacées et de familles du personnel soignant. Des milliers de civils s’étaient réfugiés dans cet hôpital, le plus grand du sud de la bande de Gaza, assiégé par les chars israéliens, où les médecins décrivent une situation désespérée.

La plupart des déplacés ont fui ces derniers jours, répondant à un ordre d’évacuation de l’armée, pour se retrouver « sans endroit où aller », dans un « paysage apocalyptique » où les bombardements « font partie de la vie quotidienne », a déclaré jeudi Médecins sans frontières, dont une équipe continue à travailler dans l’hôpital.

L’enclave palestinienne est la cible d’une vaste offensive aérienne et terrestre israélienne depuis l’attaque du Hamas qui a fait 1 200 morts dans le sud d’Israël le 7 octobre. Le dernier bilan du conflit côté palestinien, fourni jeudi par le ministère de la santé de Gaza, est de 28 663 morts.

Le Monde avec Reuters

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top