Close

Les smartphones sont-ils voués à disparaître ?

Votre smartphone vous encombre les mains, il pèse dans la poche et coûte de plus en plus cher ? Laissez tomber et passez donc à la nouvelle génération de compagnons numériques. Plus discrets, moins coûteux, dopés à l’intelligence artificielle (IA), ils s’épinglent au revers de la veste pour écouter ses mails ou passer des appels, s’arborent au poignet pour le suivi des activités quotidiennes, s’enfilent au doigt en bague intelligente gérant les données de santé, ou se portent en oreillettes comme assistant vocal et musical.

Bienvenue dans l’ère postsmartphone. Le Mobile World Congress de Barcelone, la grand-messe de la mobilité qui se tiendra du 26 au 29 février, devrait reléguer les téléphones portables au second plan au profit de nouveaux appareils, plus petits, plus légers, mais puissants et intuitifs. L’AI Pin se porte épinglé à un vêtement ou au revers d’une veste. Le Rabbit R1, lui, est de la taille d’une boîte d’allumettes, comprend un écran et se glisse dans la plus petite poche.

« Le format du smartphone a évolué au point qu’il est difficile d’innover au-delà de ce qui est actuellement disponible. Les smartphones sont également devenus un peu ennuyeux. Nous voulions donc donner à nos utilisateurs un gadget amusant et intuitif », explique le Chinois Jesse Lyu, PDG de la société Rabbit, qu’il a créée aux Etats-Unis.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés « Le smartphone du futur ouvrira à la réalité dématérialisée »

Même démarche pour les cofondateurs de la start-up Humane, deux anciens dirigeants d’Apple : l’ex-directeur du design Imran Chaudhri et l’ex-responsable logiciel Bethany Bongiorno (mari et femme dans la vie). Leur AI Pin, qui se porte en broche ou au revers de la veste, ambitionne de « se passer des smartphones grâce à l’intelligence artificielle à portée de voix ». Fini les claviers et les écrans, place à la mobilité plus naturelle. Il peut même projeter un écran virtuel sur la paume d’une main ou sur n’importe quelle surface. A ce « gadget » qui se rend vite indispensable, l’utilisateur parle. Et obtient du tac au tac les réponses appropriées. Comme si l’IA était allée les chercher dans son ordinateur ou son smartphone, pourtant absents.

L’AI Pin, le badge à commande vocale de Humane.

A ce train-là, d’aucuns prédisent la fin des smartphones. Lors d’un débat au Forum économique mondial de Davos, en mai 2022, Pekka Lundmark, PDG de l’ex-numéro un mondial des téléphones portables Nokia, avait déclaré : « D’ici [à 2030], le smartphone tel que nous le connaissons aujourd’hui ne sera plus l’interface la plus courante. Beaucoup de ces objets seront intégrés directement dans notre corps. » Il y a dix ans, ce fabricant finlandais tournait la page des mobiles en les cédant à Microsoft, lequel a ensuite déclaré forfait.

Il vous reste 80% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top