Close

En France, la grève des contrôleurs de la SNCF se poursuit

En France, le chassé-croisé des vacances d’hiver est perturbé par la grève des contrôleurs de la SNCF qui se poursuit samedi. La SNCF annonce un trafic « fortement perturbé » avec seulement un TGV sur deux en circulation, affectant environ 150 000 voyageurs. La grève se terminera à lundi 8 h.

Publié le : Modifié le :

3 mn

Fortes perturbations dans les TGV. La grève des contrôleurs de la SNCF pour une revalorisation salariale se poursuit, samedi 17 février, en plein chassé-croisé des vacances d’hiver. Seulement un TGV sur deux est en circulation, affectant au total 150 000 voyageurs, selon la société.

Ce week-end voit les premiers retours de la zone C (Paris, Montpellier et Toulouse) mais aussi les départs de la zone A (Lyon, Bordeaux, Dijon, etc).

La circulation des trains est « fortement perturbée » depuis jeudi 20 h et jusqu’à lundi 8 h, a prévenu la SNCF.

Quelque « 850 000 Français vont pouvoir finalement partir en vacances » mais « je regrette que 150 000 Français ne vont pas pouvoir partir » car « ils n’ont pas forcément trouvé de solutions », a expliqué vendredi sur BFMTV Christophe Fanichet, le PDG de SNCF Voyageurs. 

Malgré tout, la grève n’a pas entraîné de chaos dans les gares, les voyageurs prenant les devants en renonçant à leur déplacement, en changeant leurs billets ou en adoptant d’autres modes de transport.

Le service est réduit de moitié sur les lignes TGV Inoui et Ouigo, ainsi que pour les Intercités.

La compagnie annonce un trafic « normal » pour les trains Ouigo classiques et « perturbé » pour les liaisons européennes, comme l’Eurostar. 

La circulation est meilleure sur les lignes locales avec « en moyenne, 8 TER sur 10 ». 

Les clients concernés ont été tous prévenus par courriel ou SMS, assure la SNCF.

Priorité donnée aux liaisons vers les Alpes

Certaines lignes sont davantage touchées, à l’image de Paris-Bordeaux, où les deux tiers des trains sont annulés.

Il devrait y avoir plus de trains sur l’axe Atlantique à partir de dimanche, a annoncé le patron du TGV Atlantique, Franck Dubourdieu, à l’AFP. Si certains clients changent leur billet pour voyager lundi, « on va être en capacité de transporter tout le monde », a-t-il assuré vendredi.

La priorité a été donnée aux liaisons vers les stations de ski des Alpes, où les trains étaient complets dans les deux sens, selon la compagnie.

C’est là que se concentrait le trafic ce week-end : sur les routes, la circulation a aussi été très difficile samedi en Auvergne-Rhône-Alpes.

L’A43 entre l’Isère et la Savoie était particulièrement concernée tout au long de la journée, et encore très encombrée vers 17 h entre Chambéry et Albertville, mais aussi dans l’après-midi l’A86 en région parisienne. Un pic de bouchons a été atteint vers 15 h 45, avec 280 kilomètres cumulés sur le réseau national, selon Bison Futé. Des ralentissements notables étaient également signalés sur l’A6 au sud de Dijon.



La plateforme Blablacar a observé un « doublement de la demande de réservations » pour le covoiturage et les bus depuis l’annonce du plan de transport de la SNCF mercredi.

Blablacar a indiqué vendredi qu’elle comptait ajouter des trajets supplémentaires pour « faire face à la demande », notamment de Paris vers Rennes, Toulouse et Marseille, et qu’il restait des places en covoiturage.

Fins de carrière

Les syndicats grévistes estiment que l’accord de sortie de crise négocié fin 2022 – où une grève le week-end de Noël avait laissé 200 000 voyageurs sur le carreau –, tarde à être appliqué.

Ils demandent aussi une renégociation de l’accord sur les fins de carrière.

« Les engagements de l’entreprise qui ont été pris en décembre 2022 sont tenus », notamment sur les postes supplémentaires, a répliqué le patron de SNCF Voyageurs.

Cette grève, lancée à l’initiative d’un collectif informel de contrôleurs, a relancé le débat sur le droit de grève pendant certaines périodes. 

Avec AFP

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top