Close

Vent violent : vingt-quatre départements en vigilance orange

Des personnes marchent sur une jetée installée pour protéger un polder (à gauche) des inondations et de la submersion marine à Noirmoutier-en-l’Ile, sur l’île de Noirmoutier, le 7 février 2024.

Météo-France a placé, pour jeudi 22 février, vingt-sept départements en vigilance orange en raison de la tempête Louis, la plupart pour vents violents. Des départements d’Ile-de-France, de Normandie, des Hauts-de-France, du Centre-Val de Loire, du Grand-Est, ainsi que de Nouvelle-Aquitaine et d’Occitanie sont concernés par cette alerte, selon le bulletin de l’organisme publié à 16 heures.

Ce temps agité, mêlant vent et pluie, sera accompagné d’un retour de la neige en montagne. La vigilance orange pour crues concerne par ailleurs les Deux-Sèvres, où un automobiliste est mort, jeudi, emporté dans une rivière à hauteur de Saint-Georges-de-Noisné, ont annoncé les pompiers.

La dépression va se creuser dans l’après-midi en Manche puis en mer du Nord, explique Météo-France. « Dans son sillage, des pluies marquées accompagnées de violentes rafales vont se produire sur une large moitié nord du pays, plus particulièrement sur les départements placés en vigilance orange. Ces violentes rafales vont également se produire au pied des Pyrénées », écrit l’organisme, avec des pointes pouvant atteindre 100 km/h dans le Sud-Ouest.

Le vent va souffler fort, en particulier dans les départements en orange, et se renforcer dans l’après-midi « atteignant 90 à 110 km/h à l’intérieur des terres, parfois 120 km/h », selon Météo-France, qui précise que « ces vents peuvent prendre un aspect tourbillonnaire ». Sur les côtes, les rafales pourront atteindre les 120 à 130 km/h.

A l’arrière, ce sera un temps instable alternant éclaircies, giboulées et même grésil, avec des rafales de 90 à 110 km/h sur le littoral atlantique et de la Manche, et 80 à 90 km/h dans les terres. En soirée, la tramontane pourra atteindre 90 à 100 km/h en pointe alors que le vent tombera un peu sur le littoral atlantique et de la Manche.

Les températures marqueront une chute également avec, en soirée et la nuit suivante, une limite pluie-neige qui descend à 800-1 000 mètres et des chutes de neige abondantes sur les Alpes.

Circulation perturbée et suspension de trains

La tempête a poussé la SNCF à suspendre la circulation de certains trains. Ces suspensions de circulation, destinées à « garantir la sécurité de tous », concernent des lignes TER des Hauts-de-France (Béthune – Saint-Pol-sur-Ternoise ; Arras – Saint-Pol-sur-Ternoise ; Beauvais-Abancourt-Le Tréport ; Amiens-Compiègne ; Creil-Beauvais et Paris-Laon).

« La reprise de la circulation sur ces lignes sera effective vendredi dans le courant de la matinée », a-t-elle précisé. « Des perturbations » sont également à prévoir jeudi en Bretagne sur les lignes Quimper-Brest et Saint Brieuc-Lannion en raison des risques de « forts vents ».

La circulation est également suspendue en Normandie depuis 13 heures sur plusieurs lignes circulant dans la région et vers des régions voisines. Les trains desservant Paris Saint-Lazare « seront terminus Caen, Rouen et Lisieux », ceux pour la gare Montparnasse « seront terminus Argentan ». Des perturbations sont également à prévoir sur les axes Paris-Vernon-Rouen et Paris-Trouville/Deauville, selon le site des TER Normandie.

Le Monde avec AFP

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top