Close

La France insoumise met en scène Nathalie Saint-Cricq dans une campagne : FranceTV saisit la justice

« Nathalie Saint-Cricq vote. Et vous ? » Sur les réseaux sociaux, une campagne de La France insoumise (LFI) met en scène l’éditorialiste de France Télévisions, présumée hostile aux idées du parti. Jeudi 29 février, le groupe audiovisuel a annoncé saisir la justice à ce sujet.

« Les attaques politiques contre les journalistes qui exercent librement leur métier sont inacceptables », a réagi sur X Delphine Ernotte Cunci, la patronne du groupe. « Nous ne pouvons pas laisser passer : FranceTV saisit la justice », a-t-elle ajouté, pour obtenir le retrait des visuels en question.

« Sous couvert d’une question anodine en apparence, avant les élections européennes (…), il s’agit d’une attaque personnelle et d’une utilisation inacceptable de son image », a renchéri sur X la Société des journalistes (SDJ) de France Télévisions, qui dénonce un « dénigrement » de la journaliste.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Les tensions persistent entre France 2 et Jean-Luc Mélenchon

« Aucune mise en cause personnelle »

Manuel Bompard, coordinateur national de LFI, a assuré à l’Agence France-Presse (AFP) qu’« il n’y a strictement aucune attaque ou mise en cause personnelle dans cette campagne ». « Il s’agit seulement de sensibiliser les Français à l’inscription sur les listes électorales. Mme Ernotte ferait mieux d’utiliser les moyens du service public pour faire une campagne d’information à ce sujet plutôt que de s’en prendre à La France insoumise », a contre-attaqué le responsable politique.

Cette campagne des « insoumis », photo de Nathalie Saint-Cricq à l’appui mais aussi d’autres personnalités, a aussi suscité des réactions dans la majorité présidentielle et à droite. « Ces messages de La France insoumise contre des journalistes sont insupportables. M. Mélenchon et ses amis détestent la liberté. Ils sont un danger pour la France ! », a posté Eric Ciotti, président de LR, sur X en citant les affiches présentant Mme Saint-Cricq et Pascal Praud, présentateur vedette de la chaîne CNews. M. Ciotti a lui-même été ciblé ensuite par LFI pour qu’il n’y ait « pas de jaloux », selon un tweet du mouvement : « Eric Ciotti vote. Et vous ? »

« Les riches », « les racistes » ou encore « les golfeurs » ont également été épinglés, mais sans photo, dans une campagne d’affichage dans la rue pour inciter les sympathisants LFI à s’inscrire sur les listes électorales.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Cyril Hanouna insulte le député LFI Louis Boyard et provoque un tollé

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu


source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top