Close

Immobilier : Evreux, des prix doux aux portes de l’Ile-de-France

Evreux (Eure).

Normande aux portes de la région parisienne, Evreux n’a pas attendu la pandémie de Covid-19 pour attirer les Parisiens en quête de déconnexion, avec ses 200 hectares d’espaces verts publics et ses commerces. Et ces mois-ci, malgré le contexte immobilier morose, les agences interrogées indiquent réaliser environ autant de ventes que les années précédentes.

Les prix dans la commune reculent légèrement (− 2,5 % sur un an, selon MeilleursAgents). Ils sont relativement accessibles, avec un mètre carré moyen à 1 762 euros pour les appartements, 1 889 euros pour les maisons. Mais ils peuvent être supérieurs si l’on recherche un bien du côté du quartier Saint-Michel (2 300 euros). « Le secteur est très vert et juste à côté du centre-ville », relève Julien Ibarz, de l’agence L’Adresse, à Evreux.

De quoi s’offrir une maison individuelle à un peu plus d’une heure de Paris en TER, de la gare Saint-Lazare. « Cette proximité avec Paris plaît aux acquéreurs », note Mickaël Benoist, directeur de l’agence Laforêt d’Evreux, précisant que les maisons individuelles représentent 70 % des ventes de son agence. Des maisons anciennes surtout, car les constructions neuves souffrent de la désertion des primo-accédants sur le marché de l’accession : « Ce sont surtout eux qui achètent pour construire, or, la hausse des taux les a obligés à remettre leur projet à plus tard », observe Laura Dubuisson, déléguée régionale de la Fédération des promoteurs immobiliers (FPI)-Normandie.

Décryptage | Article réservé à nos abonnés Les prix de l’immobilier en France ne s’ajustent plus, ils baissent

Pour les appartements, les acheteurs sont par ailleurs souvent des investisseurs, avec d’une part ceux qui misent sur le centre-ville et cherchent à placer leur argent à long terme dans la pierre, d’autre part ceux en quête de rentabilité immédiate, prêts à s’offrir des immeubles. Cette seconde option « intéresse beaucoup les personnes souhaitant une bonne rentabilité, un immeuble de trois étages avec quatre ou cinq appartements et un local commercial en rez-de-chaussée peut se vendre autour de 550 000 euros et offrir une rentabilité qui dépasse les 7 % brut », détaille Béatrice Goueffon, directrice de l’agence Orpi Select Immo.

Une fiscalité locale élevée

Ces achats se concentrent dans le quartier Navarre ou dans le centre, prisé des plus jeunes. C’est qu’Evreux se meut doucement en ville étudiante. Entre 2015 et 2023, le nombre d’étudiants dans l’agglomération est passé de 2 200 à 4 500, dans vingt établissements, selon les données d’Intercommunalité de France, association regroupant des collectivités locales. Démarrés en septembre 2023, les travaux du futur Institut de formation paramédicale (école d’enseignement de soins infirmiers) devraient permettre d’accueillir près de 600 étudiants supplémentaires.

Il vous reste 35.96% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top