Close

Le déficit de la Sécurité sociale a reflué à 10,8 milliards d’euros en 2023

Le déficit de la Sécurité sociale et du Fonds de solidarité vieillesse s’est réduit de près de 9 milliards d’euros en 2023 pour atteindre 10,8 milliards, a annoncé, mercredi 20 mars, le ministère délégué aux comptes publics.

Le « trou de la Sécu » reste néanmoins supérieur de 2,1 milliards d’euros aux prévisions de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2024 (LFSS 2024) adoptée en décembre 2023 – qui tablait sur un déficit de 8,7 milliards d’euros en 2023 – en raison de recettes moins importantes qu’espéré, a détaillé le gouvernement dans un communiqué transmis à l’Agence France-Presse.

« Le déficit s’est amélioré de 8,9 milliards d’euros par rapport à 2022 », année où il s’était établi à 19,7 milliards d’euros, se félicite Bercy, « et a été quasiment divisé par quatre depuis le point bas historique de 2020 », où les dépenses liées à la pandémie de Covid-19 avaient fait plonger les comptes de la Sécurité sociale à 39,7 milliards d’euros de déficit.

Un trou de 17,7 milliards attendu pour l’année 2027

En 2023, les dépenses ont été « globalement conformes » à la prévision de la LFSS 2024, mais « les recettes ont connu d’importantes moins-values, en lien avec la dégradation macroéconomique ».

La Sécurité sociale a perçu moins de cotisations et de contributions sociales sur l’activité que prévu (− 1,1 milliard d’euros par rapport à la prévision) en raison d’une masse salariale moins dynamique qu’anticipé dans le secteur privé. Et la faible croissance économique de l’année 2023 a réduit les recettes fiscales (− 1,5 milliard d’euros par rapport à la prévision) de la Sécurité sociale. Du côté des dépenses, celles de l’Assurance-maladie ont atteint 247,8 milliards d’euros en 2023, proches de l’objectif inscrit en LFSS 2024.

La Sécurité sociale rassemble plusieurs branches de la protection sociale : l’Assurance-maladie, les accidents du travail et maladies professionnelles, la famille, la vieillesse et l’autonomie.

Le gouvernement prévoit que son déficit se creuse à nouveau dans les années à venir, avec un trou de 17,7 milliards attendu pour l’année 2027. Au total, la Sécurité sociale devrait accumuler 60 milliards de déficits d’ici à 2027, selon le Haut-Conseil du financement de la protection sociale.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top