Close

A France Télévisions et Radio France, deux nominations pour resserrer les liens

Les personnels de Radio France ont beau savoir que leur maison est l’objet de perpétuelles évolutions, « [ils] était sidérés », assure un salarié. En fin de matinée, mercredi 3 avril, la patronne, Sibyle Veil, a pris la parole devant les salariés de la station pour leur annoncer la nomination de leur directeur, Jean-Philippe Baille, à la fonction de responsable de projet « pour réfléchir à une ligne commune pour Franceinfo ».

Au même instant, à France Télévisions, le directeur de l’information, Alexandre Kara, partageait la même information à la rédaction de la chaîne info. En d’autres termes, Jean-Philippe Baille, qui chapeaute par ailleurs toute l’information de Radio France, doit consacrer les prochains mois à dresser des ponts entre la station de radio, la chaîne d’information continue et le site Web Franceinfo, afin d’emmener les coopérations au-delà de ce qu’elles sont déjà.

« J’ai la conviction que c’est une opportunité pour nous de faire encore grandir notre média et de proposer une offre encore plus utile à notre démocratie », s’est félicité M. Baille dans une communication interne. Le dirigeant n’est pas sans savoir qu’à la radio, où les audiences se portent bien (9 % d’audience cumulée au dernier pointage), on redoute d’être mis à contribution « pour sauver la télé » (selon l’expression d’une journaliste), née en septembre 2016, dont la part d’audience n’atteint toujours pas 1 %.

Des « incarnations communes »

Devant la rédaction, M. Baille a plaidé pour une « cohérence éditoriale » entre les différents canaux de Franceinfo (et même un « projet éditorial » commun dès septembre), mais aussi « des incarnations communes » aux deux antennes. Bien qu’aucun rapprochement physique entre les rédactions ne semble encore envisagé, il n’a pas exclu que la matinale (7 heures-9 h 30) soit un jour la même à la radio et à la télévision.

Officiellement, la présidente de Radio France, Sibyle Veil, et la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte, se sont mises d’accord pour effectuer cette nomination, mais aussi celle qui a suivi en début d’après-midi : Xavier Riboulet, le directeur de la proximité du réseau France 3, est chargé de s’acquitter d’une fonction identique à celle de M. Baille, mais pour France 3 et France Bleu.

Des deux côtés de la Seine, il semble qu’on tire la leçon des récents ratés dans les rapprochements en cours. Ainsi à Franceinfo, alors que la « petite matinale » de la radio (la tranche d’information diffusée entre 5 heures et 7 heures) devait être diffusée sur la chaîne de télévision à la rentrée, puis en janvier, le projet ne s’est toujours pas concrétisé, faute d’accord entre les deux entreprises – la radio estimant qu’il revenait à la télévision de prendre en charge les surcoûts liés à cette diffusion. Du côté de France Bleu et de France 3, où l’on a inauguré ce matin même une trente-cinquième matinale commune, divers hiatus sont apparus, dont, mi-février, des différences d’appréciation autour du lancement d« Ici », la dénomination choisie pour l’offre commune aux deux médias.

Il vous reste 32.28% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top