Close

Alexis Gruss, directeur de cirque et figure de l’art équestre, est mort

Alexis Gruss, lors du gala du 40ᵉ Festival international du cirque de Monte-Carlo, à Monaco, le 19 janvier 2016.

Alexis Gruss, directeur de cirque et figure de l’art équestre, est mort samedi 6 avril, à Paris, à la suite d’« un accident cardiaque », a annoncé sa famille dans un communiqué. Il avait 79 ans.

« Alexis Gruss était bien plus qu’un homme de talent ; il était un pilier, un maître des arts équestres, du spectacle, dont l’empreinte restera à jamais gravée dans nos cœurs. Il a consacré sa vie à faire perdurer les arts équestres de la piste par ses enseignements et sa transmission, inspirant des générations entières. Les fondements de sa vie ont été jusqu’à la fin sa famille, les chevaux, la piste », est-il écrit dans le communiqué, signé par son épouse, son frère, ses enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants.

Alexis Gruss était l’héritier d’une dynastie circassienne. Son père, André, mort en 2003, était « Dédé », clown à la chemise blanche et au chapeau melon. C’est lui qui lui a transmis l’art du spectacle équestre, de la musique et de la voltige à cheval. Son arrière-grand-père, Charles-André Gruss, était le premier membre de la famille à s’être produit sur une piste, en 1854.

Rénovation des arts du cirque

Alexis Gruss avait fondé en 1974, avec sa femme Gipsy, le Cirque à l’ancienne, qui délaissait les numéros de dressage de fauves pour revenir à l’acrobatie et à l’art équestre. Cette structure, lancée avec la comédienne Silvia Monfort, est considérée comme majeure dans la rénovation des arts du cirque.

Le Cirque à l’ancienne « crée une profonde rupture de style avec le cirque dit traditionnel des années 1970, notamment par la prédominance des exercices équestres », peut-on lire sur le site de la Bibliothèque nationale de France. « En plaçant le cheval au cœur même du projet, les Gruss (…) préfigurent le Théâtre équestre Zingaro et le Théâtre du Centaure, respectivement créés en 1986 et 1989 », développe l’institution.

La compagnie avait célébré récemment cinquante ans de créations à Paris, sous l’appellation « Les Folies Gruss », avec un show pensé comme une comédie musicale, réunissant cinquante chevaux et vingt-cinq artistes.

Alexis Gruss était devenu directeur de cirque dès l’âge de 27 ans. Maître écuyer reconnu, il était aussi saxophoniste. L’artiste fut distingué chevalier des arts et des lettres et chevalier de la Légion d’honneur.

Le Monde

Réutiliser ce contenu

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top