Close

EPR de Flamanville : "Enfin la lumière !"

Publié le :

À la une du jeudi 9 mai, le démarrage poussif de l’EPR de Flamanville, les tensions croissantes entre Israël et Washington , la restauration d’un film français centenaire et les meilleurs endroits du monde pour voir des Ovni.

Le + : Recevez tous les matins la Revue de presse de France 24 sur votre iPhone ou sur tout autre mobile. Et également toujours sur votre PC en devenant fan sur Facebook

À la une du jeudi 9 mai, le démarrage poussif de l’EPR de Flamanville : 12 ans qu’on l’attendait ! L’EPR de Flamanvillle devrait bientôt entrer en service. « Enfin la lumière », titre Le Parisien, avec beaucoup de chiffres à l’appui. Dix-sept ans de chantier au lieu des cinq prévus, pour un coût initial de trois milliards d’euros. La facture aura finalement dépassé les 19 milliards d’euros. Que va-t-il se passer maintenant ? Le Monde détaille le fonctionnement de ce réacteur nucléaire, nouvelle génération avec le chargement d’un premier combustible et une mise en route progressive jusqu’à la fin de l’année. Pour les anti-nucléaires, c’est surtout la mise en service d’un « échec » après que le chantier a subi de multiples déboires entre soudures défectueuses et anomalies diverses. Cet EPR, écrit Le Figaro, restera unique en son genre. « Les prochains réacteurs seront simplifiés » et, en théorie, bien moins chers.

Est-ce un tournant ou un point de rupture ? Le New York Times revient sur ce dialogue interrompu entre Joe Biden et Benjamin Netanyahu, suite à l’annonce du président américain de suspendre l’envoi de 3 500 obus à destination d’Israël, en cas d’opération militaire à Rafah. « Le message n’est pas passé, où n’a pas voulu être entendu » , alors Joe Biden a décidé de se faire entendre d’une « manière plus théâtrale ». Cette annonce montre que Washington a « perdu patience », écrit le Washington Post. Le journal rappelle qu’il s’agit de la première pause de l’envoi d’armes américaines à Israël depuis l’attaque du 7 octobre 2023. Comment a réagi le gouvernement israélien ? Plutôt mal d’après Politico. Le site en ligne écrit que le gouvernement israélien a transmis sa « profonde frustration » à son allié suite à cette annonce. En Israël, le Jerusalem Post y voit la manœuvre d’un politicien en vue de restaurer son blason avant l’élection présidentielle de novembre. Cela « peut créer un précédent » selon le journal conservateur : « il s’agit là d’une érosion majeure de la confiance entre alliés fidèles ».

À presque 100 ans, un chef-d’œuvre du cinéma français va retrouver ses couleurs après plusieurs décennies de tentatives infructueuses. Seize ans et beaucoup de nuits blanches auront été nécessaires pour restaurer le « Napoléon » d’Abel Gance (1927). Film mythique, film maudit par l’ampleur de son sujet et de son tournage, écrit le journal, La Croix, qui revient sur l’odyssée de cette restauration. Entre les années 50 et 2000, plusieurs tentatives de restauration s’étaient toutes soldées par des échecs. La première partie de cette nouvelle version sera présentée en première mondiale au Festival de Cannes.

Peut-être avez-vous déjà pensé voir un Ovni en levant la tête vers les étoiles ? Courrier International propose une carte très sérieuse qui recense les endroits dans le monde où on a cru voir ces vaisseaux étranges. Loin devant figurent les États-Unis, suivis du Royaume-Uni, du Canada et de l’Australie. Mais pour l’heure, aucun Martien n’a été officiellement recensé.



source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top