Close

Un Boeing 747-400 atterrit d’urgence en Indonésie avec 468 personnes à bord, en raison d’un incendie de moteur

Un avion de ligne transportant 468 personnes de l’Indonésie vers l’Arabie saoudite a effectué un atterrissage d’urgence, mercredi 15 mai, à Makassar, en raison d’un incendie de moteur, a annoncé la compagnie aérienne Garuda Indonesia.

La compagnie indonésienne a précisé que le vol Garuda-1105 à destination de Médine – opéré par un Bœing 747-400 – était revenu à son aéroport d’origine dans la ville indonésienne de Makassar à 17 h 15, heure locale (11 h 15, heure de Paris), tous les passagers étant indemnes.

« La décision a été prise par le commandant de bord immédiatement après le décollage, compte tenu des problèmes identifiés après que des étincelles ont été observées dans l’un des moteurs », a déclaré Irfan Setiaputra, directeur général de Garuda. Il y avait 450 passagers et dix-huit membres d’équipage sur le vol, a déclaré ce dernier, y compris des pèlerins pour le hadj, le pèlerinage musulman de plusieurs jours en Arabie saoudite.

Redirection des passagers et enquête de sécurité

Les passagers ont tous été redirigés vers des lieux d’hébergement avant d’embarquer sur un vol de remplacement plus tard dans la journée de mercredi. Des images diffusées sur les réseaux sociaux montreraient le moteur de l’avion en train de prendre feu au moment du décollage.

L’appareil a été cloué au sol pour une enquête de sécurité, a déclaré M. Setiaputra. La compagnie aérienne, détenue à 60 % par l’Etat indonésien, a subi des pertes massives pendant la pandémie de Covid-19, clouant au sol la majorité de sa flotte en raison des restrictions de voyage et de la baisse de la demande, et licenciant des centaines d’employés.

Des défis en matière de sécurité aérienne

L’archipel d’Asie du Sud-Est dépend fortement du transport aérien pour relier ses milliers d’îles, mais il a subi une série d’accidents d’avion meurtriers ces dernières années.

En 2021, un Bœing de Sriwijaya Air a mystérieusement plongé dans la mer de Java après son décollage de la capitale Jakarta, tuant les 62 personnes à bord. En mars, le ministère des transports indonésien a déclaré qu’il avait ouvert une enquête sur la compagnie aérienne locale Batik Air, après que deux de ses pilotes se sont endormis pendant un vol.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top