Close

Nouvelle-Calédonie : qu’est-ce que la réforme du corps électoral ?

La Nouvelle-Calédonie connaît actuellement ses plus graves tensions depuis les années 1980. Et l’un des principaux problèmes est le même qu’il y a quarante ans : le choix de qui peut voter pour décider de l’avenir du territoire.

L’archipel, français depuis 1853, est divisé entre deux camps : les loyalistes, qui veulent que la Nouvelle-Calédonie reste française, et de l’autre les indépendantistes. Cette opposition a entraîné des années de violence, notamment entre 1984 et 1988. Une quasi-guerre civile qui a mené à la signature d’accords historiques : ceux de Matignon en 1988, puis ceux de Nouméa dix ans plus tard.

Dans ces accords, il a notamment été décidé que seuls les Kanak et les habitants de longue date pourraient voter à certaines élections et référendums. C’est ce qu’on appelle le corps électoral spécial, qui est encore en vigueur aujourd’hui. Dans cette vidéo, nous vous expliquons pourquoi comment fonctionne ce corps électoral, et pourquoi sa réforme pose aujourd’hui problème.

L’espace des contributions est réservé aux abonnés.

Abonnez-vous pour accéder à cet espace d’échange et contribuer à la discussion.

S’abonner

Contribuer

Réutiliser ce contenu

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top