Close

Marché immobilier : la ligne 14 devrait rebattre les cartes à Thiais

Dans la commune de Thiais, au sud de Paris, le 21 janvier 2023.

Dernière ligne droite. A compter de fin juin, Thiais, dans le Val-de-Marne, doit accueillir la ligne 14 du métro, avec la nouvelle station Thiais-Orly. La commune francilienne, située au sud de la capitale, ne sera plus qu’à vingt-huit minutes de la gare de Paris – Saint-Lazare. Elle devrait aussi profiter du rayonnement d’une autre nouvelle station de cette ligne violette, Chevilly-Larue. Située sur la commune du même nom, celle-ci se trouve à quelques dizaines de mètres de Thiais, près du centre commercial Belle-Epine.

De quoi bousculer le marché immobilier, surtout pour les investisseurs, et surtout dans le sud-ouest de la ville, autour des deux gares. « Ces dernières années, beaucoup se sont jetés sur les opérations neuves à Chevilly-Larue, proches de la future station. Quasi les deux tiers des opérations étaient réalisés en Pinel [dispositif d’investissement locatif], donc à destination des investisseurs, pas pour des acquisitions de résidences principales. On a même vu des Ultramarins investir spécialement en prévision de la ligne 14 », rappelle Guillaume Foret, cogérant d’une agence L’Adresse à Thiais. Il s’attend « au même engouement à Thiais », où les programmes immobiliers seront lancés dans un second temps.

A ce jour, les prix moyens dans l’ancien à Thiais sont estimés par MeilleursAgents à 3 823 euros le mètre carré pour les appartements et 4 325 euros pour les maisons. Des valeurs en baisse : « En deux ans, les prix ont reculé de 5 %, ce qui permet au marché d’être plus fluide », confie M. Foret.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Les JO 2024 freinent la reprise du marché immobilier versaillais

Mais près des futures gares, la tendance est inverse. Selon les données de l’Observatoire régional du foncier en Ile-de-France publiées en mars 2024, les prix de l’immobilier à Chevilly-Larue, autour de la future gare, sont, par exemple, en moyenne 28 % plus élevés que dans le reste de la ville.

Le retour sur investissement s’annonce, lui aussi, prometteur. Entre 2022 et 2027, le rendement brut moyen pourrait passer de 6,72 % à 7,96 % pour les investissements locatifs près de la gare Chevilly-Larue, d’après les estimations réalisées fin 2022 par la plate-forme d’investissement locatif Beanstock. Et de 4,58 % à 5,51 % pour ceux réalisés autour de la station Thiais-Orly. « Il y a toujours une latence entre l’augmentation des prix, qui commence dès l’annonce des projets de métro, et celle des loyers, qui ne débute qu’une fois la ligne mise en fonctionnement », souligne, dans un communiqué, Alexandre Fitussi, cofondateur de Beanstock.

Temple de l’e-sport

Ces nouvelles infrastructures de transport poussent la ville à se métamorphoser. Près de la station Thiais-Orly, un nouveau quartier va être érigé au cours des dix prochaines années sur l’ancien secteur industriel Sénia. Les 33,5 hectares de zone logistique vont faire place à de nouveaux édifices comme la Scène digitale, futur temple de l’e-sport, avec 25 000 mètres carrés consacrés à la pratique du sport virtuel. Cette aréna pouvant accueillir jusqu’à 2 500 spectateurs s’annonce comme l’attraction principale de ce nouveau morceau de ville.

Il vous reste 32.26% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top