Close

Etats-Unis : un projet de loi sur l’accès à la contraception bloqué par les républicains au Sénat

Un ballon en forme de stérilet de six mètres de haut, installé par l’association Americans for Contraception devant Union Station, à Washington, le 5 juin 2024, avant le vote du Sénat américain sur la loi sur l’accès à la contraception.

Les sénateurs républicains ont bloqué, mercredi 5 juin, une loi garantissant le droit à la contraception aux Etats-Unis. Le projet de loi avait été proposé par les démocrates afin d’attirer l’attention sur les menaces pesant, selon eux, sur l’avortement et les droits reproductifs à quelques mois de l’élection présidentielle.

Cette loi aurait garanti aux Américains le droit de se procurer et d’utiliser des préservatifs, des stérilets et d’autres méthodes de contraception, et aux prestataires de santé le droit de les prescrire et de prodiguer des conseils sans interférence des autorités.

Un sondage récent de la Kaiser Family Foundation montre qu’un Américain d’âge adulte sur cinq craint que la contraception soit « un droit menacé qui risque d’être supprimé » après les sévères limitations au droit à l’avortement mises en place dans les Etats conservateurs depuis deux ans.

« Dans un monde parfait, une loi garantissant un droit à la contraception sans interférence des autorités ne devrait pas être nécessaire, mais étant donné l’érosion des droits reproductifs en Amérique à l’heure actuelle, elle est absolument vitale », a déclaré le chef des démocrates au Sénat, Chuck Schumer.

Craintes des démocrates pour le droit à la contraception

Lors d’un vote préliminaire, le projet de loi n’a pas reçu le soutien d’au moins soixante sénateurs (sur cent), empêchant qu’il soit étudié. Les démocrates ont une très courte majorité au Sénat. Ces derniers insistent particulièrement sur la question des droits reproductifs depuis que la Cour suprême, dominée par des juges conservateurs depuis la présidence de Donald Trump, a aboli la garantie fédérale du droit à l’avortement, en juin 2022.

« Les craintes autour du droit à la contraception sont l’une des nombreuses conséquences scandaleuses » de cette décision de la cour, a assuré Chuck Schumer.

Lire aussi l’enquête (2023) : Article réservé à nos abonnés La country, invitée surprise de la campagne présidentielle américaine

Le sénateur républicain Tommy Tuberville a, lui, estimé mercredi que « la contraception était disponible partout aux Etats-Unis et qu’il n’y avait pas de projet pour que ça change », accusant les démocrates de se servir de cette question à des fins électoralistes.

Le président américain, Joe Biden, a déclaré dans un communiqué que le blocage des élus républicains était « inacceptable » et a promis de se battre pour améliorer l’accès à « une contraception abordable et de grande qualité ».

Le Monde Application

La Matinale du Monde

Chaque matin, retrouvez notre sélection de 20 articles à ne pas manquer

Télécharger l’application

Avant le vote, l’association Americans for Contraception avait installé un ballon en forme de stérilet de six mètres de haut devant l’Union Station de Washington.

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top