Close

En direct, législatives 2024 : le Nouveau Front populaire se réunit en fin d’après-midi pour « tracer le chemin » de son programme, selon Manuel Bompard

Jordan Bardella « assume » sa « part de responsabilité » dans la « défaite » du RN et estime que les candidats « pas conformes ne siégeront pas »

Jordan Bardella a commenté les résultats du second tour des élections législatives, qui ont vu le Rassemblement national (RN) finalement remporter 125 sièges dans la nouvelle Assemblée nationale, et ses alliés « ciottistes » 17 sièges, selon les résultats complets (non définitifs) du ministère de l’intérieur.

Jordan Bardella a « assumé » lundi une « part de responsabilité » dans la « défaite » du RN, arrivé troisième lors des législatives anticipées de dimanche, derrière la gauche et le camp macroniste. « On commet toujours des erreurs, j’en ai commi[s] », a expliqué l’eurodéputé. « J’assume ma part de responsabilité tant dans la victoire aux élections européennes que dans la défaite d’hier », a-t-il ajouté.

Alors que le nouveau groupe parlementaire du Rassemblement national à l’Assemblée va devoir se pencher sur le cas de plusieurs de ses nouveaux députés épinglés ces derniers jours pour des sorties racistes, climato-sceptiques ou complotistes, Jordan Bardella a reconnu que « cela nécessiterait probablement que nous regardions les choses sur l’investiture d’un certain nombre de candidats », rappelant que certains candidats avaient déjà été « écartés en début de campagne ».

« Les gens qui ont tenu des propos qui ne sont pas conformes à ma vision, à ce que nous défendons, à la ligne politique que je porte, ne siégeront pas » au pas au sein du groupe parlementaire RN à l’Assemblée, a-t-il répété, estimant qu’il s’agissait « d’une ou deux personnes ».

« 99 % de nos candidats sont absolument irréprochables », a-t-il insisté, décrivant « des candidats implantés » qui représentent aussi « ces nouveaux visages que nous souhaitons mettre en avant ». « Je le dis clairement, sur quelques circonscriptions, les choix que nous avons faits n’étaient pas les bons, et je prends ma part de responsabilité aussi [dans ces désignations] », reconnaît enfin l’eurodéputé.

source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

0 Comments
scroll to top